Larino (CB) 5 Juin 2014

Au Centre de recherche Sacom Lab en Larino (CB) sera crée une unité de recherche pour la protection durable des végétaux, la mise en œuvre de l’Accord-cadre signé avec le CNR le dernier 7 de Janvier.

Les activités de la nouvelle unité de recherche du CNR, réalisées par l’Institut pour le développement durable et la protection des végétaux  du ministère des Sciences Agro-Bio du CNR, ainsi que les activités déjà entamées par Sacom Lab, seront en outre impulsion à la recherche dans le domaine des micro-organismes pour une agriculture respectueuse de l’environnement naturel, durable et competitive.

L’unité de cette manière va à combiner la recherche et le développement effectués par Sacom Lab des fins institutionnelles et programmation visant à former un centre d’excellence dans le Molise pour l’agriculture biotechnologique et renforcement des relations de collaboration avec des institutions scientifiques italiens et étrangers qui excellent dans ces disciplines. L’unité permettra également la formation du personnel de recherche et des profils techniques, apportera son soutien à niveau italien et européen dans la définition des réglementations techniques et sera active dand les activités de promotion et de diffusion des connaissances dans ce domaine.

L’unité sera opérationnelle depuis sa création dans la mise en œuvre du projet de recherche commun visant à “Etude et développement de produits à base de micro-organismes pour la bio-fertilization, la défense des plantes et le traitement des eaux usées”, faisant usage de personnel à disposition par le Conseil national de recherches et par Sacom Lab.
Le projet a pour objectif principal l’étude (isolation, la caractérisation phénomique et génomique) et la sélection de différents micro-organismes bénéfiques, comme biofertilisants potentiels pour la lutte biologique et la phytoremédiation, utiles pour l’agriculture durable et d’excellence.

Ces biotechnologies visent à réduire l’utilisation des pesticides et des traitements chimiques, et à préserver la fertilité des sols de l’érosion et la désertification. Les marchés internationaux sont en plein essor pour ces produits et leur utilisation va changer largement la “vieille” de l’agriculture.